Connectez-vous à Affiligue
Lumni propose un catalogue de contenus éducatifs à destination des éducateurs et médiateurs, salariés ou bénévoles des structures du réseau de la Ligue de l'Enseignement.
Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

Tâches

L’informatique et ses fondements

Publié le 20/06/19Modifié le 06/11/19
Connectez-vous à Affiligue
Lumni propose un catalogue de contenus éducatifs à destination des éducateurs et médiateurs, salariés ou bénévoles des structures du réseau de la Ligue de l'Enseignement.

Algorithmique : qu'est-ce qu'une tâche ?

Pour expliciter les tâches, il faut commencer par un petit algorithme, un petit problème simple : on a un tableau de notes d'un certain nombre d'élèves. Il contient des valeurs à virgules. Combien d'élèves ont la moyenne ? 

L'ordinateur sait faire beaucoup de choses :  des calculs, les mettre dans des variables, il sait exécuter des tâches, successivement, il sait faire des tests, il sait faire des boucles. Ce qu'il faut retenir, c'est qu'il sait faire des tâches simples et unitaires, dans un ordre successif.

Découpage en tâches du problème

Si le tableau de notes est très grand, avec des millions de cases, comment on va faire ? On a un tableau de n>1 cases, on sait que sur les n-1 cases, « s » élèves ont la moyenne.  À ce moment-là, je n'ai plus qu'à regarder la n-ième case. Si c'est plus grand que dix, c'est que « s+1 » élève ont la moyenne, et si la note est plus petite que dix, « s » élèves ont la moyenne. Il s'agit d'un découpage du problème en tâches unitaires et simples. On va en faire un algorithme qu'on va écrire dans un pseudo-code. Ce n'est pas encore de la programmation, c'est de l'algorithmique.

Un Algorithme (en pseudo-code)

Un programme a des entrées. L'entrée, c'est tout d'abord l'entier « n », qui est la taille du tableau, qu'on a demandé à être strictement positive. Ensuite, c'est le tableau lui-même qui est composé d'un certain nombre de cases de valeurs à virgules, peu importe. On a choisi que les cases sont t[0] à t [n-1] : ça dépend du langage, mais là, on choisit que ça va de 0 à n-1. En sortie, on a l'entier « s » qui indique le nombre d'élèves, donc le nombre de valeurs qui sont plus grandes que 10. On initalise la valeur « s » à zéro. Ensuite, une variable « i » va servir à parcourir successivement chaque case du tableau. Pour chacune des cases, on regarde la valeur : si elle est plus grande que dix, j'ajoute 1 à la variable « s » et si c'est plus petit que 10, on ne fait rien. Une fois que la variable a fini de parcourir le tableau, on a le nombre de valeurs plus grandes que 10.

Nom de l'auteur : Liliane Kahmsay / Florent Masseglia

Producteur : Inria

Voir plus