Vidéo : Sans atout et le cheval fantôme (5 mai)

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Littérature05:52

Sans atout et le cheval fantôme (5 mai)

français Maison lumni l'emission

À travers la présentation du classique de la littérature jeunesse Sans atout et le cheval fantôme, le professeur de français Nicolas Saulais invite à la lecture et profite de l'occasion pour expliquer l'emploi du conditionnel dans la langue française. Quel est son rôle dans le récit ? 

 

Que raconte Sans atout et le cheval fantôme ?

Ce classique de littérature policière jeunesse est paru pour la première fois en 1971. Ce roman ouvre une série de huit romans autour du héros François Robion. On l'appelle Sans Atout car il est très désordonné mais il possède de nombreuses qualités d'enquêteur comme l'observation, la déduction et le goût du risque ! Son père veut vendre leur château en Bretagne, ce à quoi il souhaite s'opposer. Il va être effrayé par l'apparition surnaturelle d'un cheval, tous les soirs à minuit dans une aile du chateau.

 

Quelle utilisation du conditionnel dans le roman ? 

Le mode conditionnel est employé pour une situation imaginaire, une hypothèse ou un souhait.

 

Exemple : 

"J'aimerais connaître l'histoire de tout." - Ici, on exprime un souhait avec le conditionnel présent.

"Brigognan, un jour, aurait abattu un cerf sur les terres du comte." - Ici, on exprime une hypothèse avec le conditionnel passé.

 

 

Réalisateur : Anthony Forestier

Producteur : france tv studio / Media TV

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 05/05/20

Modifié le 13/07/20

Ce contenu est proposé par