Vidéo : Nelson Mandela : du jeune berger à la légende (15 et 16)

icu.next-video

Contenu proposé par

RFI
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Dimension internationale38:45

audio - Nelson Mandela : du jeune berger à la légende (15 et 16)

Sur les traces de Mandela

Quand le jeune Rolihlahla Talipunga Mandela a quitté sa montagne natale du Transkei il ne pensait pas devenir Nelson, l’un des personnages qui a marqué l’histoire du XXe siècle. De l’étudiant en droit à la légende en passant par la prison du Robben Island : la vie de Nelson Mandela en 20 épisodes, par Alain Foka.

Mandela accueilli par la communauté internationale

Depuis sa libération, Nelson Mandela poursuit les négociations entamées alors qu’il était en prison. Seulement, elles piétinent et l’Afrique du Sud est le théâtre de violences les plus meurtrières.

Aux brutalités policières se sont ajoutés des raids particulièrement violents du chef de l’Inkatha Freedom Party, dans le KwaZulu-Natal. Il y mène une guerre sans merci à L’ANC.

En juillet 1990, à Sebokeng, à seulement une cinquantaine de kilomètres de Johannesburg, en plein jour, des tueurs ont ouvert le feu et ont assassiné une cinquantaine de personnes. Nelson Mandela, choqué, se rend sur les lieux du massacre, ne comprenant pas que des hommes puissent s’entretuer ainsi.

Sorti de prison depuis quelques mois, Mandela doit maintenant faire le tour du monde pour remercier cette communauté internationale qui l’a soutenu pendant cette longue période. D’abord, Lusaka en Zambie où plusieurs entrevues ont été prévues. Après quelques autres nations africaines, l’étape suivante, celle qui va le plus l’impressionner, est celle de New York où il est accueilli en héros. C’est tout Manhattan qui lui a donné rendez-vous avec un dispositif de sécurité indescriptible composé de 12 000 policiers avec des gardes à cheval, Mandela est sous le charme !

Pourtant, au moment où l’Amérique lui déroule le tapis rouge, l’accueille, le reçoit sur toutes les chaînes de télévision, Nelson Mandela figure encore sur la liste noire établie par les Etats-Unis, au même titre que l’ANC, classée comme organisation terroriste. Il va aussi se rendre à Atlanta, sur la tombe de Martin Luther King.

Mandela milite pour la poursuite des sanctions contre l’Afrique du Sud.

Lors de ses différents déplacements, il collecte des fonds pour l’ANC, de l’argent pour permettre à son organisation de poursuivre ses objectifs politiques.

Nelson, qui va effectuer une autre tournée européenne cette fois-ci, milite aussi pour la poursuite des sanctions contre l’Afrique du Sud. Il faut maintenir la pression sur le régime de l’apartheid, pour qu’il aille au bout de la réforme.

Pendant ce temps, en Afrique du Sud, les choses vont mal et la situation se détériore. Désormais, d’autres acteurs sont entrés dans la danse. On s’affronte dans les townships entre noirs. A son retour des Etats-Unis, Nelson Mandela doit faire face à ce regain de violence. Dans son bureau, il tient une réunion avec ses collaborateurs pour comprendre qui instrumentalise ces violences. Il interroge afin d’avoir des éléments concrets et sa conviction est maintenant faite. Il sait que la troisième force qui manipule Buthelezi n’est autre que le gouvernement de Frederik de Klerk.

500 morts assassinés dans des attaques dans plusieurs townships du pays. Mandela, excédé, va prendre un rendez-vous urgent avec le président de Klerk.

En plus des éléments proches du pouvoir qui suscitaient ces violences pour saper le processus de paix, il y avait également les extrémistes blancs qui s’employaient à torpiller ces pourparlers. Ils ont tué Chris Hani, un militant important de l’ANC.

Le processus de paix au point mort

Pour Mandela, il faut passer à la vitesse supérieure et l’ANC doit montrer sa détermination. Mandela annonce le retrait de son organisation de négociation avec le gouvernement sud-africain. Une décision qui suscite aussitôt la grève la plus massive de l’histoire du pays. Des manifestations pacifiques se déroulent dans toutes les grandes villes, amenant une situation inextricable et particulièrement difficile pour le régime. Entre de Klerk et Mandela, on ne se fait plus de cadeaux.

Le processus de paix est au point mort. Comment le relancer ? Surtout que le pays est sur le point d’imploser. Frederik de Klerk va-t-il parvenir à convaincre Nelson Mandela de retourner à la table des négociations ? Son parti va-t-il d’ailleurs le suivre dans cette démarche ? Une chose est sûre, le président de Klerk a bien compris qu’il a intérêt à renouer le dialogue avec Mandela, et que l’ancien prisonnier est le leader avec qui il faut négocier. Rendez-vous donc dans le prochain épisode.

 

Photo : © Eli Weinberg Apic / Getty Images

Nom de l'auteur : Alain Foka / Archives d'Afrique

Producteur : RFI

Année de copyright : 2017

Publié le 09/08/22

Modifié le 20/09/21

Ce contenu est proposé par