Vidéo : Les conséquences des régimes

icu.next-video

Contenu proposé par

Réseau Canopé
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Alimentation02:31

Les conséquences des régimes

Corpus, paroles d'experts

Vous souhaitez sensibiliser les jeunes adultes sur le thème des régimes ? Voici une vidéo qui pourra vous servir de support.

 

Les régimes restrictifs, où l'on a supprimé un aliment, un nutriment ou un groupe d'aliments, posent des problèmes. C'est le constat du médecin nutritionniste Jean-Michel Lecerf.

Les dangers des régimes

Les régimes commencent par déséquilibrer l’alimentation avec des manques :

  • Manque de calcium, si l’on supprime les produits laitiers
  • Manque de vitamine B12, si l’on suit des régimes véganes très à la mode. Les signes de carence surviennent au bout de quatre ans. Au bout de 4 ans, on commence à avoir des troubles psychologiques, de la dépression, voire d'autres troubles au niveau cérébral. Et une anémie commence à apparaître.

Nous ne sommes pas véganes mais omnivores. Il est important de manger un peu de tout. Si on ne mange pas de viande, on mangera des œufs ou des produits laitiers.

Les différents régimes

  • Les régimes sans gluten : ils sont à la mode. Mais on se rend compte que l’on va exagérer sur certains aliments au risque d'avoir d'autres troubles : des déséquilibres, trop gras, pas assez de fibres, et peut-être aussi des accumulations de substances indésirables.
  • Les régimes amaigrissants : avec ce type de régime, on finit par devenir irritable, fatigué, angoissé, stressé, parce qu'on a l'impression qu'il nous manque quelque chose.

Faire un régime n'est pas la bonne façon de faire. Il faut plutôt réviser ses habitudes alimentaires quand on a un problème de poids, en étant attentif à ne pas manger plus que ce dont on a besoin. Finalement, c'est en douceur qu'on y arrive. On peut inverser la courbe de poids et refaire de l'activité physique. Surtout que, quand on a 12, 13, 14, 15, 16 ans, c'est le bon âge pour s'occuper de son alimentation et perdre les quelques kilos accumulés avec le temps.

Réalisateur : Luc Taramini

Producteur : Réseau Canopé / Universcience

Année de copyright : 2017

Année de production : 2017

Publié le 24/08/21

Modifié le 16/03/22

Ce contenu est proposé par