Vidéo : Les albums ont-ils un sexe ? Représentations du genre dans les albums de jeunesse

icu.next-video

Contenu proposé par

Réseau Canopé
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Mixité, genre, sexisme23:56

Les albums ont-ils un sexe ? Représentations du genre dans les albums de jeunesse

Conférence Canopé Lyon

Dans ce podcast, Nelly Chabrol Gagne, maitresse de conférence à l’Université Clermont Auvergne, nous en dit plus sur les représentations du genre dans les albums de jeunesse. Dans cette conférence, Nelly Chabrol parle de représentations, de faits qui rendent sensible un objet absent ou un concept, au moyen d’une image, d’une figure ou d’un signe. 

Définition des termes et délimitations du champ de questionnement

« Ce livre dans lequel c'est l'image qui conditionne la mise en page. Il s'agit d'un concept éditorial. Ce n'est pas un genre littéraire ». Comme défini par la chercheuse Cécile Boulaire, spécialisée en littérature jeunesse et en histoire de l'édition, le mot « image » renvoie au mot « album ». Enfin, un album est déterminé par les professionnels qui le fabriquent.

Qu'est-ce que le genre ?

Le genre n'est pas un objet, mais un concept sociologique issu du mot anglais "Gender" qui définit les rapports sociaux de sexe et analyse les rôles sociaux entre les hommes et les femmes.

La non-adaptation de la langue française aux réalités sociales

D'après les recherches de Nelly Chabrol Gagne, la notion sociologique de genre n'apparait pas dans trois types de dictionnaires consultés lors de la préparation de sa conférence. 

  • Le Larousse pour une approche grand public
  • Le Dictionnaire du Centre National de Ressources textuelles et lexicales, pour une approche scientifique
  • Le Dictionnaire de l'Académie française, pour une approche normative. 

L'Académie française et le genre

A l'entrée « genre » dans le Dictionnaire de l'Académie française, il est écrit :

« Déclaration du 14 juin 1984. L'Académie française a rappelé que la distinction des sexes n'est pas pertinente pour rendre compte de la différence entre les genres grammaticaux et que le genre non marqué était préférable, lorsque l'usage ne s'y opposera pas pour les noms de titres ou de professions comme le juge, le docteur, le président qui désigne indifféremment un homme ou une femme ». Pour l'Académie française, l'emploi de « la ministre » pour désigner « une femme ministre » constitue une faute d'accord résultant de la confusion de « la personne et de la fonction ». Selon Nelly Chabrol Gagne, l'institution n'hésite pas à mettre l'idée de la faute grammaticale pour dissuader toutes les tentatives d'adaptation de la langue française aux réalités sociales.

Le zizi des mots

Pour faire réfléchir et dénoncer ces absurdités où « la pharmacienne est la femme du pharmacien », une femme présidente devient « Madame le président », mais où le mot « victime est toujours au féminin », Elisabeth Brami publie un album illustré par Fred L, intitulé Le zizi des mots. Comme montré par l'auteure dans la préface de son album, les mots ont un « zizi de filles ou zizi de garçons ». L'ouvrage permet ainsi de débusquer le sexisme quotidien dans la langue française. Par exemple, certains mots désignent au masculin une personne et au féminin, désigne un objet, voire un animal.

Producteur : Canopé Lyon

Publié le 01/12/22

Modifié le 30/09/22

Ce contenu est proposé par