Le vaccin contre la rougeole n'est pas indispensable

Data science vs Fake

Publié le 04/10/18Modifié le 04/12/19
Connectez-vous à Affiligue
Lumni propose un catalogue de contenus éducatifs à destination des éducateurs et médiateurs, salariés ou bénévoles des structures du réseau de la Ligue de l'Enseignement.

Peut-on se passer du vaccin contre la rougeole ?

On entend parfois dire que le vaccin de la rougeole n'est pas indispensable. Qu'en est-il réellement ? Allons voir les chiffres. Chaque personne atteinte de la rougeole peut contaminer entre 15 et 20 personnes. C’est l’une des maladies infectieuses les plus contagieuses du monde. Seul un taux de vaccination de 93 à 95% de la population permet d’empêcher la propagation du virus. 

Entre 2008 et 2012, en France, une couverture vaccinale de 85% n’a pas empêché une épidémie de rougeole de grande ampleur qui a touché 24 000 personnes, entrainant 1500 hospitalisations, 34 complications et 10 décès. Pour les 6 premiers mois de l’année 2018, la situation dans l’union Européenne était la suivante : Avec des foyers de contagion et des morts, en France en Italie, en Grèce et en Roumanie. Lors d’une épidémie de rougeole, entre 14% et 21% des personnes infectées connaissent des complications allant jusqu’à des pneumonies virales ou bactériennes et on compte entre 1 et 10 décès pour 10 000 personnes atteintes de rougeole. Ces chiffres sont à comparer aux effets indésirables du vaccin qui sont : Plus de 10% des personnes ont une réaction cutanée à l’injection. Entre 1 et 10% présentent des symptômes de douleur et de fièvre. 1 personne sur 450 000 manifeste une allergie grave.

Et, à ce jour, on compte 0 décès, des suites d’une vaccination contre la rougeole. On le voit, les risques liés aux effets indésirables du vaccin sont extrêmement faibles, en comparaison des conséquences d’une épidémie. En terme de santé publique, la vaccination contre la rougeole est donc bien indispensable.

Réalisateur : Pascal Goblot

Producteur : Escalenta, Universcience, Arte G.E.I.E, France Télévisions, IRD, INSERM

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :