Vidéo : Le sacre de l'empereur Napoléon 1er

icu.next-video

Contenu proposé par

Arte
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Peinture et photographie03:36

Le sacre de l'empereur Napoléon 1er

Histoires d'histoire

Vous souhaitez sensibiliser les jeunes à l'histoire de France à travers l'art ? Cette vidéo sur le sacre de Napoléon 1er et l'utilisation de l'art comme outil de propagande vous servira de ressource pédagoqique.

Le 2 décembre 1804, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, le consul Bonaparte se couronne empereur et devient Napoléon Ier. Jacques-Louis David, son peintre officiel, immortalise l’événement sur une toile monumentale dont le titre est : Sacre de l'empereur Napoléon Ier et couronnement de l'impératrice Joséphine dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804. 

Le premier consul

Après son coup d’Etat du 18 brumaire (le 9 novembre 1799), Napoléon Bonaparte et ses soutiens s’emparent du pouvoir et établissent le consulat. Napoléon est nommé à la tête du pouvoir. Par ailleurs, c’est ce coup d’Etat qui met fin à la Révolution française commencée dix années auparavant.

L’imagerie de propagande napoléonienne

Dans sa composition, Jacques-Louis David s’inspire du sacre de Marie de Médicis que l’artiste Rubens avait présenté deux siècles plus tôt, afin de donner toute sa légitimité à la régence. Dans sa mise en scène, le peintre magnifie l’empereur : debout au centre de la toile, Napoléon s’apprête à couronner l’impératrice Joséphine après s’être couronné lui-même. Un geste qui relègue le pape Pie VII au rang de simple témoin. Autour du nouvel empereur, on reconnaît plusieurs personnages de l’empire : le ministre Talleyrand, Murat et le clan de Napoléon. Jacques-Louis David s’est aussi représenté dans une loge avec les membres de sa famille. Le tableau est conçu comme la rencontre de deux mondes : les personnalités religieuses désignent le sacré, l’univers politique incarne le monde laïque. Au centre de ces deux mondes, Napoléon fait le lien entre le pouvoir politique et le pouvoir religieux.

Les symboles des empires romains et carolingiens

Pour construire son empire, Napoléon utilise les symboles des empires romains et carolingiens, incarnés par Charlemagne. Comme les empereurs romains, Napoléon Ier est coiffé d’une couronne triomphale (couronne de laurier en or), son manteau de couleur pourpre et l’aigle de son sceptre sont également des références à la Rome Antique. Lors de la cérémonie sont aussi présentés les regalia, les attributs royaux dont on se sert lors d’un sacre : la couronne dite de Charlemagne, son épée et le sceptre, symbole du pouvoir exécutif. Avec cette œuvre monumentale, Jacques-Louis David atteint son objectif. Il légitime la prise de fonction de Napoléon et montre sa grandeur.

Réalisateur : David Renaud

Producteur : RMN - Grand Palais

Année de copyright : 2020

Publié le 03/01/22

Modifié le 26/01/22

Ce contenu est proposé par

Ressource pédagogique associée