Connectez-vous à Affiligue
Lumni propose un catalogue de contenus éducatifs à destination des éducateurs et médiateurs, salariés ou bénévoles des structures du réseau de la Ligue de l'Enseignement.
Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

« Le Radeau de la Méduse », de Théodore Géricault

1 minute au musée
Publié le 08/08/19Modifié le 04/12/19
Connectez-vous à Affiligue
Lumni propose un catalogue de contenus éducatifs à destination des éducateurs et médiateurs, salariés ou bénévoles des structures du réseau de la Ligue de l'Enseignement.

Quelle histoire raconte le tableau Le Radeau de la Méduse ?

Le Radeau de la Méduse, de Géricault, raconte le naufrage d'un bateau et la lutte des rescapés pour survivre. À l'époque, ce tableau a fait scandale car les passagers du radeau ont dû faire face à une terrible épreuve pour rester en vie : manger les cadavres... 

Nabi : Wouah, des naufragés ! Oh là là, ils ont l’air mal en point !

Mona : Il y en a même qui sont morts ! Regarde celui là, il a carrément la tête sous l’eau!

Nabi : Le Radeau de la Méduse, de Géricault. Ben… elle est où, la méduse ?

Rafaël : C’est le nom du bateau sur lequel ils naviguaient ! Ils disent qu’il s’est échoué au large de l’Afrique en 1816.

Mona : Alors, c’est une histoire vraie ?

Rafaël : Oui, et elle a fait scandale à l’époque !

Nabi : Et pourquoi ça ?

Rafaël : Parce que les naufragés ont été obligés de manger les cadavres pour survivre…

Nabi : Des cannibales ! Je n'en avais encore jamais vu en vrai !

Mona : Alors, il y en a qui s’en sont sortis ?

Rafaël : Oui, grâce à L’Argus, le bateau auquel ils font signe !

Mona : Un bateau ? Où ça ? Ah oui, tout là-haut ! Il est beaucoup trop loin pour les voir !

Rafaël : Exact ! La première fois que les naufragés ont aperçu L’Argus, il est passé au large sans les repérer.

Nabi : Oh, l'angoisse…  Des cannibales !

Rafaël : Heureusement, il est revenu et, cette fois-ci, il les a sauvés !

Mona : Ben, qu’est-ce que t’as ? T’es tout pâle !

Nabi : Je suis médusé…

Réalisateur : Franck Guillou

Producteur : Les Films de l'Arlequin, France 3, Le Musée du Louvre

Année de copyright : 2007

Année de diffusion : 2007

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :