Connectez-vous à Affiligue
Lumni propose un catalogue de contenus éducatifs à destination des éducateurs et médiateurs, salariés ou bénévoles des structures du réseau de la Ligue de l'Enseignement.

Le jeûne, entre spiritualité et thérapie

Datas

Publié le 18/09/19Modifié le 07/11/19
Connectez-vous à Affiligue
Lumni propose un catalogue de contenus éducatifs à destination des éducateurs et médiateurs, salariés ou bénévoles des structures du réseau de la Ligue de l'Enseignement.

Médicalement parlant, un jeûne commence après une période de 6 heures passée sans manger. Du latin jejenium, le jeûne désigne la privation volontaire de nourriture pendant une période donnée. Il est difficle de savoir d'où vient cette pratique car on la retrouve sur tous les continents. 

Les différents types de jeûnes 

Le jeûne spirituel

À l'origine, le jeûne est avant tout spirituel. La plupart des religions considèrent le jeûne comme un moyen de se rapprocher de dieu : les chrétiens font le carême, les musulmans, le ramadan, et les juifs, Yom Kippour. Les hindous sont les champions de la discipline. Ils font le jeûne deux fois par mois pour l'Ekadashi (mot utilisé dans l'hindousime pour signaler un jour de jeûne afin de purifier l'âme et le corps).

Le jeûne médical

Mais le jeûne est aussi une pratique médicale. Quand les cellules crient famine, elles s'autodigèrent, voire s'autodétruisent pour protéger l'organisme. Cette découverte est le fruit des travaux du biologiste japonais Yoshinori Ohsumi, qui a reçu, en 2006, le prix Nobel de médecine pour ses recherches. C'est grâce à ce mécanisme appelé « autophagie » que le jeûne permet parfois de soigner des maladies et même de limiter le vieillissement de notre corps. 

Producteur : France Télévisions, Eden

Année de production : 2019

Voir plus