Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.

Vidéo : La prise de la Bastille

icu.next-video

Contenu proposé par

Arte
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Peinture et photographie03:09

La prise de la Bastille

Histoires d'histoire

Vous souhaitez sensibiliser les jeunes à l'histoire de France à travers l'art ? Cette vidéo sur la prise de la Bastille le 14 Juillet 1789 et sa représentation picturale vous servira de ressource pédagoqique.

La prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, est un événement majeur de l'histoire de France. Depuis 1790, ce jour est devenu la fête nationale du pays et le symbole de la Révolution française.

Le soulèvement des Parisiens

Début juillet 1789. La colère monte car avec la hausse des impôts et du prix du pain, le peuple a faim. Le matin du 12 juillet, les premières émeutes éclatent dans Paris. Le jour suivant, les manifestations du peuple s’étendent. Dans le même temps, une milice bourgeoise de 50 000 hommes maintient l’ordre dans la capitale.

Le 14 juillet 1789, c’est l’insurrection devant la prison d’Etat de la Bastille, où le roi peut enfermer ses opposants sans procès ni jugement. Pour le peuple, la Bastille est le symbole de la tyrannie monarchique. Le 15 juillet, le comité permanent de l’Hôtel de Ville de Paris ordonne le démantèlement de la prison.

 

Cet événement révolutionnaire a pour conséquence le renvoi des troupes militaires de Paris, du ministre Necker et la nomination de La Fayette, à la tête de la milice bourgeoise (l’actuelle garde nationale). Le 14 juillet 1790, en commémoration de cette date a lieu la fête de la Fédération, organisée sur le Champ-de-Mars.

L’héroïsme du peuple

L’œuvre peinte par un auteur anonyme retrace l’événement du 14 juillet 1789 et nourrit la propagande révolutionnaire. En premier plan, trois canons pointés vers des maisons évoquent l’élément déclencheur de la prise de la Bastille : le non-retrait des armes braquées vers le Faubourg Saint-Antoine. Au centre du tableau, le sol est jonché de cadavres qui montrent la violence des combats entre les gardes français et les gardes nationaux. La présence des piques, des baïonnettes et la fumée des foyers, concourt à dramatiser ce moment héroïque d’un peuple assoiffé de justice.

Réalisateur : David Renaud

Producteur : RMN - Grand Palais

Année de copyright : 2020

Publié le 03/01/22

Modifié le 26/01/22

Ce contenu est proposé par

Ressource pédagogique associée