Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.

Vidéo : « La Liberté guidant le peuple » d'Eugène Delacroix

icu.next-video

Contenu proposé par

Arte
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Peinture et photographie03:32

« La Liberté guidant le peuple » d'Eugène Delacroix

Histoires d'histoire

Vous souhaitez sensibiliser les jeunes à l'art avec de grands chefs-d'oeuvre de la peinture ? Cette ressource sur le tableau La Liberté guidant le peuple d'Eugène Delacroix vous servira de ressource pédagogique.

La Liberté guidant le peuple est une huile sur toile d’Eugène Delacroix, présentée pour la première fois au Salon de Paris de 1831. Par son aspect allégorique et sa portée politique, l'œuvre a été fréquemment choisie comme symbole de la République française ou de la démocratie.

La Révolution de Juillet 1830

En réponse aux ordonnances de Saint-Cloud qui tentent de favoriser les ultra-royalistes dans les élections, les Parisiens se soulèvent et affrontent les forces armées de la capitale pendant trois jours : les 27, 28 et 29 juillet 1830. C’est la deuxième révolution après celle de juillet 1789. Témoin de ces émeutes et marqué par la force du peuple qui se révolte, Eugène Delacroix fait de cet événement le sujet de son tableau.

Une image construite comme un monument

Inspirée de la Révolution des trois glorieuses, l’action s’élève en pyramide selon deux plans : des figures horizontales à la base et des figures verticales jusqu’au drapeau républicain. A la tête de cette foule, ce n’est pas un homme, mais une femme du peuple que l’œuvre de Delacroix érige au rang de déesse mythique. Cette femme à la poitrine dénudée incarne non seulement, la mère qui nourrit la patrie mais aussi celle qui dirige tous les hommes. Les insurgés qui accompagnent l’allégorie de la liberté sont des conceptions ou archétypes sociaux : l’enfant de Paris symbolise la jeunesse de Paris et évoque le personnage de Gavroche, que l’on découvrira trente ans plus tard dans Les Misérables de Victor Hugo. Plus à gauche, l’homme au chapeau haut de forme représente un artisan. A ses côtés se trouve un individu qui porte la cocarde blanche des monarchistes et le nœud de ruban rouge des libéraux, son tablier indique qu’il est ouvrier. Plus loin, un paysan se redresse sur le passage de la liberté, sa tenue répond aux couleurs du drapeau républicain. Enfin, au bas du tableau, les soldats dépouillés de leurs vêtements témoignent de la violence des affrontements. En arrière-plan, les tours de Notre-Dame situent l’action à Paris. 

Réalisateur : David Renaud

Producteur : RMN - Grand Palais

Année de copyright : 2020

Publié le 03/01/22

Modifié le 26/01/22

Ce contenu est proposé par

Ressource pédagogique associée