Vidéo : L'important n'est pas de gagner mais de participer

icu.next-video

Contenu proposé par

Réseau Canopé
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Sport et citoyenneté03:47

L'important n'est pas de gagner mais de participer

Olympisme

Cette vidéo pourra servir d'appui pour animer vos ateliers sur le sport et les Jeux olympiques.

Bien que les stigmates de la guerre ne soient pas encore effacés, les Jeux olympiques de Londres de 1948 portent une espérance nouvelle. La paix devient une valeur cardinale qui s'incarne dans un nouveau credo olympique. Tout un symbole. 

Les premiers JO libres depuis longtemps 

Les derniers Jeux olympiques de 1936 à Berlin ont laissé un goût amer et après six années de guerre, ceux de Londres en été 1948 s’annoncent comme un souffle renouveau, en temps de paix. La photo d’ouverture, présentée par Alain Arvin Berod, Directeur d'Amos Sport Business School en est une preuve illustrée.

La devise des JO : « l’important n'est pas de gagner, mais de participer » 

Attribuée à Pierre de Coubertin, cette citation est inspirée de l’homélie d’un évêque de Pennsylvanie, lors de la messe d’ouverture, comme cela se faisait à l’époque. Cette photo est aussi une représentation de la société : les femmes ne sont pas sur le terrain, mais dans les gradins. Beaucoup d'entre elles ont occupé la place des hommes, décimés pendant la guerre. Un sportif a la silhouette malingre brandit la flamme olympique : preuve de la volonté de continuité avec les Jeux antiques.

Naissance des Jeux paralympiques 

De cette époque, il convient de noter l'histoire du Professeur Ludwig Guttmann, chirurgien qui organise dans son hôpital des compétitions sportives avec des pilotes de la Royal Air Force, amputés ou en fauteuil. Ces soldats, même diminués physiquement, avaient toujours l'esprit de compétition et la force de se battre. Sans que cela soit encore formalisé, en associant le sport aux paraplégiques et tétraplégiques le Professeur Guttmann ouvre une nouvelle dimension sportive. Il est reconnu comme étant le Courbertin des Jeux paralympiques.

Prestige, respect et intégrité 

Et parce que la récompense du sportif n’est pas seulement sous la forme de l'or, ceux qui participent aux Jeux olympiques et paralympiques bénéficient également du prestige, du fair-play et de l’intégrité. Ces maîtres mots des Jeux olympiques, sont repris le plus possible par les organisateurs de cet évènement sportif exceptionnel, comme le rappelle le Directeur d’Amos Sport Business School

 

 

Réalisateur : Mugur Enea

Nom de l'auteur : Frédéric Duchesne

Producteur : Réseau Canopé

Année de copyright : 2017

Année de production : 2017

Publié le 20/10/21

Modifié le 19/08/21

Ce contenu est proposé par