Vidéo : L'engagement des jeunes

icu.next-video

Contenu proposé par

Réseau Canopé
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
La République11:32

L'engagement des jeunes

Forum des écoles

Interview de Sophie Dargelos, Déléguée nationale éducation, Les Francas, qui nous parle de l'intérêt des jeunes dans la vie associative.

L’engagement à travers l’action éducative locale

L’engagement est toujours d’actualité, mais il ne se vit plus comme dans les années 60 ou 70. Les jeunes sont concernés et partants dans le but de s’investir pour une action d’utilité sociale. Nombre de personnes continuent à s’engager pour défendre des causes. Nous ne sommes plus sur des personnes qui s’engagent dans des structures de type associatif, syndicaliste ou politique, mais qui s’engagent pour des causes et trouvent des espaces de créativité, des espaces de réalisation. Ils découvrent ce qu’est le sens de l’intérêt général. 

Pour les Francas, l’action se joue sur le local, dans la proximité. Il y a deux façons d’aborder cette question-là : La première catégorie d’action concerne les plus jeunes via ce qu’on appelle l’association temporaire d’enfants citoyens. On essaie de proposer à de jeunes collégiens ou lycéens qui ont envie de porter un projet une structure qui leur permet de façon temporaire de conduire à bien un projet dans un espace associatif où ils vont pouvoir s’organiser pour conduire ce projet-là, comme organiser une expo ou conduire une mission humanitaire. 

La seconde catégorie concerne des personnes qui veulent s’engager dans l’action éducative locale et peuvent s’investir dans un centre éducatif durant des vacances scolaires ou bien durant un congé d’été.

Encadrer des enfants dans un centre de loisirs est d’une part une action d’utilité sociale, mais aussi un investissement dans la cité qu’il nous semble important de reconnaître et de valoriser.

S’engager et devenir un citoyen

Nombre de jeunes qui continuent à s’investir avec nous sont des jeunes qui ont trouvé un accueil, une reconnaissance et à qui on a pu offrir des espaces d’investissement au bon moment. Ils s’investissent dans des actions qui peuvent dépasser le centre de loisirs, dans la commune, ou en s’investissant dans des opérations d’animations plus au long cours, par exemple en prenant d’autres responsabilités dans le centre de loisirs, ou même en travaillant avec d’autres associations.

La reconnaissance des compétences acquises

Ces jeunes qui s’engagent dans ces actions éducatives vont acquérir des compétences, sans doute aller vers des métiers dits de l’animation socio-culturelle. Certains vont se professionnaliser et devenir animateurs, d’autres vont se diriger vers les métiers de l’enseignement. Leurs compétences sont transférables dans d’autres espaces qui ne sont pas forcément de métiers de l’animation ou de l’éducation.

Des sociologues ont souvent constaté que le fait d’avoir eu un investissement citoyen dans son adolescence permet d’avoir un intérêt ou une action politique quand on devient adulte. C’est aussi une façon de vivre un parcours quoi prépare plus tard à continuer à s’intéresser à la vie sociale et civique et donc être un citoyen averti.

Producteur : Réseau Canopé

Année de copyright : 2016

Publié le 16/08/22

Modifié le 02/11/21

Ce contenu est proposé par