Vidéo : « L'eau des collines » de Marcel Pagnol

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Littérature04:19

« L'eau des collines » de Marcel Pagnol

Pas si classique

Vous souhaitez faire découvrir aux adolescents et jeunes adultes les textes de Marcel Pagnol, animer des ateliers sur des classiques de la littérature française ? Voici une vidéo qui vous servira de ressource pédagogique pour illustrer vos propos.

 

Marcel Pagnol écrit L’eau des collines en 1964. Ce roman comprend deux volets : Jean de Florette et Manon des sources. La morale de l’histoire : un bien mal acquis ne profite jamais. Résumé avec la journaliste littéraire Anne-Marie Revol.

Jean de Florette : l'histoire

Au début des années 1920, aux Bastides Blanches, village typique de Haute de Provence, deux paysans, César, dit « Le Papet » et son neveu Ugolin, convoitent les terres de Pique-Bouffigue. Il est le seul à posséder une jolie source et des terres fertiles qui permettraient aux deux larrons de faire fortune dans les œillets. A sa mort, César et Ugolin bouchent la source et abîme sa maison pour dévaluer le bien et pousser les héritiers à le vendre.

Mais l’héritier, dit « Jean de Florette », percepteur à la ville et bossu, veut se reconvertir et garder la bâtisse pour y élever des lapins. Il s’installe au village avec sa petite fille Manon et sa femme chanteuse. César et Ugolin attendent que le bossu craque. Jean de Florette s’éreinte en cherchant de l’eau. A bout de forces, il décide de dynamiter un rocher dans l’espoir d’atteindre une source. Un éclat de pierre le blesse mortellement. César et Ugolin récupèrent la maison et les terres. Seule Manon reste au pays. En colère contre tous, elle se réfugie dans les collines et devient chevrière.

Manon des sources : le résumé

Ugolin débouche la source, plante des œillets et s’enrichit. Son oncle César le presse alors de fonder une famille car il craint que son nom Soubeyran ne tombe dans l’oubli. Le hic, c’est qu’Ugolin est amoureux de Manon. Mais celle-ci le hait, car elle est au courant de son rôle dans la mort de son père. Elle hait aussi le reste du village, persuadée qu’il savait l’existence d’une source.

Avide de vengeance, Manon condamne la source qui alimente le village. Pour se racheter, Ugolin lui offre sa fortune si elle accepte de l’épouser. Mais l’humiliation qu’elle lui fait subir en public le conduit à se suicider. Aidée par un instituteur, Manon rétablit le cours d’eau et se marie avec lui.

En discutant avec une vieille amie, César découvre que le bossu était son fils. Il l’a eu avec Florette, tombée enceinte de lui juste avant son service militaire aux colonies. Elle le lui avait annoncé dans une lettre qui s’est égarée. Pour sauver son honneur, elle s’est mariée avec le premier venu. Rongé de remords, César s’éteint peu après Noël. Le lendemain de son accouchement, Manon apprend la vérité.

Producteur : France Télévisions

Année de copyright : 2021

Publié le 17/06/22

Modifié le 29/06/22

Ce contenu est proposé par