Vidéo : Jeux paralympiques : le portrait de Nadine Laurent

icu.next-video

Contenu proposé par

INA
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Jeux olympiques et paralympiques02:59

Jeux paralympiques : le portrait de Nadine Laurent

Sport et handicap

Ces images d'archives proposent un portrait de Nadine Laurent, avant les jeux paralympiques de Tignes en 1992.

Dans le cadre des Jeux olympiques d’hiver, les handicapés n’ont pas été oubliés. Quelques jours avant le début des jeux d’Albertville, se tiendront à Tignes les cinquièmes paralympiques. Toute l’élite mondiale du sport handicapé sera présente et la France a une forte chance de médaille avec une savoyarde, Nadine Laurent.

Une revanche sur le destin

Victime d’un grave accident sur les pistes de Valloire alors qu’elle n’est qu’adolescente, Nadine Laurent entame à 32 ans sa troisième saison au plus haut niveau au sein de l’équipe de France. Du moral, elle en a à revendre avec une très belle revanche sur la neige mais aussi sur elle-même.

Elle a repris le ski très rapidement après son accident, ce qui lui a permis de reprendre un haut niveau. Championne de France en 1990 en super-G, cinquième du combiné aux championnats du monde à Winter Park et seconde du super-G en Coupe du monde au Canada, Nadine s’impose comme l’un des piliers de cette équipe de France.

A moins d’un an d’Albertville, si nul ne peut accorder de véritable chance de médaille aux Merle, Guignard, ou autres Masnada, Tignes sera en revanche le théâtre d’exploits tricolores. Sans états d’âme en tous les cas, dans le camp « handi » on s’y prépare.

Retrouvez l'histoire des Jeux olympiques

Année de copyright : 1991

Publié le 09/08/22

Modifié le 13/05/22

Ce contenu est proposé par