Vidéo : Japon : Kamikatsu le village zéro déchet

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
INA
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Solutions écoresponsables04:25

Japon : Kamikatsu le village zéro déchet

Archives Ina - Développement durable

Le recyclage est une thématique environnementale que vous souhaitez approfondir avec vos élèves ? Cette vidéo vous permet d'aborder un exemple qui attire bien des curieux au Japon : un village tout entier engagé dans une démarche zéro déchet.

« Quand on aime un endroit, on ne veut pas le souiller de déchets ». Sur l’île de Shikoku, Kamikatsu est un village modèle au milieu des montagnes et des rizières : c’est tout un village engagé dans le zéro déchet. Leur recyclage, est bon pour l’environnement et pour les impôts locaux. Il concerne près de 80 % des déchets. Leur objectif est d’atteindre 100 % de recyclage en 2020, ce qui dépasse de loin l’objectif de 50 % demandé par l'Union européenne. 

Un tri très sélectif : 26 catégories de détritus 

Ici, tous les habitants pratiquent le recyclage de déchets, soit près de 1 700 habitants. La famille Katayama a une poubelle dédiée par types de déchets, comme toutes les familles du village, soit 26 poubelles : 

  • Aluminium 
  • Acier 
  • Verre 
  • Plastique 
  • Capsules de bouteilles 
  • Carton 
  • Déchets organiques dans une machine à compost, subventionnée par la mairie
  • ...

Le recyclage comme mode de vie 

Depuis des années, ils se sont habitués à trier leurs déchets chez eux et à les valoriser. Deux fois par semaine, les Katayama vont à la déchetterie la plus proche, le site est ouvert tous les jours même le dimanche. 45 types de déchets sont ainsi identifiés, triés et recyclés. Les valeurs des déchets à la revente, et les objectifs de transformation sont indiqués sur les étiquettes. Ainsi, les habitants connaissent le prix de leurs déchets : bois (vente : 0,35 €/kg), métal (achat : 0,15 €/kg), aluminium (achat : 1 €/kg). 

Une décision politique et une prise de conscience collective  

Avec l'objectif zéro déchet, c’est la preuve qu'il est possible, à tout âge, d’entreprendre des actions de valorisation utiles pour l’environnement et l'intérêt public : 

  • Mieux recycler : le tri limite le gaspillage, le coût de traitement des ordures est trois fois moins élevé pour la commune. 
  • Consommer local et faire moins de déchets : dans les restaurants, tous les produits sont locaux. Il n’y a pas de serviettes en papier sur les tables, l’addition est digitale. 
  • Respecter lafaune et la flore, qui se redéveloppent autour de la ville.

Producteur : INA et France2

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Publié le 28/06/22

Modifié le 01/07/22

Ce contenu est proposé par

Ressource pédagogique associée