Vidéo : Importance des repères et des rythmes pour les enfants de 3 à 6 ans sur le temps périscolaire

icu.next-video

Contenu proposé par

Réseau Canopé
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Prévention/Traitements56:52

Importance des repères et des rythmes pour les enfants de 3 à 6 ans sur le temps périscolaire

Conférence Canopé Lyon

Dans cette conférence, Claire Bleton-Martin, directrice développement, recherche et international à l'ESSE (Ecole Santé social Sud-Est), précise l'importance de la notion de repères et des rythmes pour les enfants âgés de 3 à 6 ans, en périscolaire.

Les repères spatio-temporels et d'encadrements de l'enfant de trois à six ans

« Les enfants, les élèves sont élèves à certains moments, mais ils restent pour autant enfants ». Cette préoccupation large interroge les parents, les professionnels de l'éducation et des accueils, les mouvements d'éducation populaire depuis plusieurs années. Dans ces temps, l'on peut faire la dissociation entre le temps obligatoire et le temps libre.

  • Le temps obligatoire qui désigne le sommeil, l'alimentation, les temps sociaux (école, devoirs), puis les temps de déplacements.
  • Le temps libre qui signifie les moments destinés aux activités, des loisirs, d'ennui et de paresse.

Pour Claire Bleton-Martin, les temps libres sont amenés à disparaître chez certains enfants qui ont « des emplois du temps de ministres. »

La réforme des rythmes, quelques paradoxes

Les activités périscolaires doivent favoriser le développement personnel de l'enfant, sa sensibilité, ses aptitudes intellectuelles et physiques et  son épanouissement. La réforme des rythmes permet de faciliter les apprentissages scolaires et la mise en place d'activités périscolaires. Pour Claire Bleton-Martin, il est important de laisser aux enfants la possibilité d'être tranquilles et seuls. 

« Le périscolaire n'est pas la classe, mais parfois, ce sont les mêmes locaux et parfois les mêmes adultes ». Certains des aspects sont contradictoires, car ces temps libres doivent être dans la continuité scolaire sans être identique à l'école et surtout assurer un accueil collectif, sans oublier les différences individuelles.

La relation avec la famille

Jusqu'à l'âge de 3 ans, la famille reste le premier lieu d'éducation de l'enfant en matière de volume. Chacune de ses familles et ses enfants est spécifique et unique. L'enfant de 3 à 6 ans est indissociable de son entourage, de par son milieu social, son origine culturelle, sa forme familiale (monoparentale ou autres) ou encore les différences dans la fratrie. Pour les professionnels, la coéducation avec les familles doit être prioritaire.

Producteur : Canopé Lyon

Publié le 11/08/22

Modifié le 30/05/22

Ce contenu est proposé par

Ressource pédagogique associée