Vidéo : Des fonds marins plus vivants

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Planète06:19

Des fonds marins plus vivants

Nature = Futur ! - Saison 2

Les fonds marins de Méditerranée regorgent d’innombrables lieux de vie pour les organismes végétaux et animaux. Comment cet écosystème fonctionne-t-il ? Comment le restaurer en cas de dégradation ? Eléments de réponse dans les Calanques, près de Marseille.

Comment les fonds marins s’organisent ?

L’écosystème marin en Méditerranée est un réseau d’organismes vivants. Parmi eux, il y a des organismes microscopiques (bactéries, microalgues, etc.) qui constituent la première source alimentaire. Puis, on a le courant qui apporte des nutriments et de l’oxygène. Les espèces fixes (plantes) dépendent de cet apport des courants.

Les niches des rochers, elles, sont essentielles pour les espèces qui n’aiment pas la lumière. Enfin, les posidonies, une plante à fleur sous-marine de Méditerranée, recouvrent les fonds marins. Comme elles libèrent beaucoup d’oxygène, elles font office de nurseries pour les œufs et les juvéniles.

Commet restaurer un écosystème marin endommagé ?

Dans la calanque de Cortiou près de Marseille, le déversement des eaux usées a fortement endommagé cet écosystème. Il y a très peu de substrats (roche et sable) et d’endroits saints pour préserver la biodiversité du lieu. Un projet expérimental veut restaurer ce milieu unique en installant plus de 30 récifs artificiels inspirés du vivant.

Trois types de récifs artificiels ont été installés :

  • Le récif à ragues : ce sont des plateaux empilés contenant des interstices et des méandres.
  • Le récif fractal : il crée pour chaque espèce de faunes et de flore fixés, son contexte préférentiel (exposition ou non à la lumière et au courant).
  • Le récif connectivité : il contient des coquilles d’huitres. Il joue ce rôle de connexion entre la zone côtière sur laquelle vont s’installer les individus les plus jeunes et les villages de récifs pour les adultes.

Ensuite, deux éléments complémentaires ont été ajoutés :

  • La roselière : ce module imitant l’herbier posidonie. Il permet d’accueillir les juvéniles, les post larve, qui viennent se nourrir et se mettre à l’abri.
  • Le récif 3D : ce premier récif imprimé en béton 3D restitue de manière artificielle l’habitat de certaines espèces.

Réalisateur : Jean-Philippe Camborde / Thomas Marie

Nom de l'auteur : Jean-Philippe Camborde / Thomas Marie

Producteur : La Belle société / Universcience / MNHN/ CNRS / INSERM / France Télévisions / A way to wake up / Ceebios / Ville de Senlis / Biomimicry Europa. Avec le soutien du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie; Avec la participation de l’AMCSTI, de la Fondation Unit, de la Fondation pour la recherche sur la Biodiversité, de Canal U et de Campus Santé TV

Année de production : 2019

Publié le 17/03/21

Modifié le 07/04/21

Ce contenu est proposé par

Ressource pédagogique associée