Vidéo : Cybercriminalité : d’où viennent les principales menaces ?

icu.next-video

Contenu proposé par

RFI
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Internet19:29

audio - Cybercriminalité : d’où viennent les principales menaces ?

Cybercriminalité

Vous souhaitez animer un débat autour de la cybercriminalité et les dangers potentiels du Net ? Ce podcast vous servira de ressource pédagogique.

L’annuaire mondial des groupes de pirates informatiques

Les cyberattaques contre les gouvernements et les entreprises se multiplient. Pour se protéger, des pays comme la Pologne et la France développent des départements militaires spécialisés en cyberdéfense. A la fin de l’année 2019, les groupes français, Thales et le groupe israélien, Verint publient un annuaire mondial de pirates informatique.

Qui sont les pirates informatiques ?

Les principaux responsables de cyberattaques sont d’origines étatiques ou soutenues par un état. On trouve aussi des « Hacktivistes » avec des motivations idéologiques. Enfin, on retrouve des cybercriminels, motivés par l’argent. En tête des groupes de hackers les plus dangereux, on retrouve des individus d’origine russe et chinoise, française ou encore américaine. En dehors de ces grandes puissances du cyberespace, on retrouve l’Iran qui a donné naissance à une génération d’experts du cyber, suite à Stuxnet, une cyberattaque qui probablement conçue par la NSA (national Security Agency), en collaboration avec les Israéliens.

Comment identifier les auteurs des attaques ?

Trouver les auteurs des cyberattaques n’est pas une mince affaire. En effet, les hackers redoublent d’ingéniosité pour brouiller les pistes. Il a été prouvé que la CIA utilisait des outils qui lui donnaient la capacité de laisser des indices dans le logiciel, pour faire penser à une présence chinoise.

 

► Avec les invités :

  • Fabrice Epelboin, enseignant à Sciences Po, spécialiste de la géopolitique du cyberespace.
  • Olivier Kempf, directeur du Cabinet stratégique La Vigie et chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique.

Producteur : RFI

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Publié le 01/12/22

Modifié le 01/09/22

Ce contenu est proposé par