Connectez-vous à Affiligue
Lumni propose un catalogue de contenus éducatifs à destination des éducateurs et médiateurs, salariés ou bénévoles des structures du réseau de la Ligue de l'Enseignement.
Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

Comment fait-on une BD ?

1 jour, 1 question

Publié le 20/02/18Modifié le 12/03/20
Connectez-vous à Affiligue
Lumni propose un catalogue de contenus éducatifs à destination des éducateurs et médiateurs, salariés ou bénévoles des structures du réseau de la Ligue de l'Enseignement.

Pour faire une bande-dessinée, il faut d’abord imaginer une histoire dans sa tête, du début jusqu’à la fin. L’idée de départ est importante car elle pose les bases. C’est un peu comme quand on construit une maison : on fait d’abord les fondations. Cette histoire, c’est souvent un scénariste qui l’écrit. Mais parfois, le dessinateur fait les deux : il dessine et il écrit. 

Mais alors, une bonne histoire, est-ce que ça suffit à faire une bonne BD ?

Non, car ce qui compte le plus, c’est comment on s’y prend pour rendre cette histoire vivante. Et pour cela, le dessinateur a plein d’astuces dans sa « boîte à outils » de bédéiste ! Il peut jouer sur les couleurs. Par exemple, du gris et du noir pour montrer un moment grave ou une ambiance terrifiante. Il peut jouer sur les traits : pour marquer la peur, un trait tremblotant. Ou un trait raide pour le corps d’un tyran inflexible ! Et pour donner de la vitesse, rien de tel qu’une silhouette penchée vers l’avant avec des pieds qui ne touchent même plus le sol. De simples onomatopées peuvent exprimer beaucoup. Waouh, quelle explosion ! Allez, pas de quoi avoir si peur ! N’oublions pas pour finir qu’un petit détail de rien du tout peut attendrir, et même faire sourire. En conclusion, pas besoin d’être super fort en dessin pour faire une BD. 

L’important, c’est de trouver la bonne idée, et de vouloir la partager d’un coup de crayon qui en dit long !

Réalisateur : Jacques Azam

Producteur : Milan Presse, France Télévisions

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :