Vidéo : Comment agissent les drogues dans notre cerveau ?

icu.next-video

Contenu proposé par

RFI
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Pratiques addictives20:48

audio - Comment agissent les drogues dans notre cerveau ?

Les mystères du cerveau

Vous souhaitez animer des activités pédagogiques de sensibilisation à la dépendance et aux drogues ? Cette vidéo pourra vous servir de support pour susciter le débat. 

 

Quand les neurosciences permettent de mieux comprendre comment les drogues agissent dans notre cerveau et quels sont les mécanismes qui nous rendent accros : Le neurobiologiste Lucas Salomon décrypte pour nous les effets des drogues sur notre cerveau et les mécanismes communs des dépendances.

Pourquoi devient-on dépendant ?

Pour Lucas Salomon, les drogues sont des psychotropes, c’est-à-dire qu’elles changent le cerveau, elles changent la psyché de l’individu. Lucas travaille en laboratoire afin d’analyser tous ces changements qui interviennent, à la fois psychiques, physiques, mais aussi avec une recherche du plaisir immédiat qui est une partie intégrante de ce qu’est l’homme en lui-même.

Qu’est-ce que le circuit de la récompense ou circuit du plaisir ?

Dans le cerveau, toutes les drogues, qu’elles soient licites ou illicites agissent sur une cible commune, c’est un système appelé « système de la récompense » dont la mission est de classer les activités, les expériences de l’individu, en récompensant l’individu après certaines activités qui sont agréables pour le corps, et en lui disant que certaines zones ne le sont pas. Exemple : Manger dans un bon restaurant, aller voir un bon film, avoir une relation sexuelle, ces 3 choses activent le même circuit dans le cerveau qui est donc celui de la récompense, et font libérer un neurotransmetteur particulier qu’on appelle la dopamine, longtemps appelé « le neurotransmetteur du plaisir »

Lorsque l’on prend des drogues, c’est ce même circuit de la récompense qui est activé, si ce n’est ici que c’est une stimulation artificielle, c’est une tricherie dans laquelle le cerveau tombe. Ici ce n’est plus une expérience vécue, mais une substance extérieure au corps qui est ingérée différemment selon la drogue et qui va aller se fixer dans le cerveau et activer la libération de dopamine.

Les addictions, licites ou illicites

Les addictions, c’est également l’alcool et le tabac : ces deux drogues licites ont un potentiel de dépendance physique et psychique qui est très important et bien plus important que certaines drogues illicites.

Parallèlement à cela, il y a de nombreuses nouvelles addictions sans aucune substance qui se développent : les addictions à Internet, aux jeux vidéo, aux réseaux sociaux, au shopping…

 

À lire : Cerveau, drogues et dépendances, de Lucas Salomon, éditions Belin dans la collection Pour la science.

 

Photo : © Alfred Pasieka Science Photo LibraryGetty

Nom de l'auteur : Caroline Lachowski / Microméga

Producteur : RFI

Année de copyright : 2010

Publié le 11/08/22

Modifié le 24/02/22

Ce contenu est proposé par