C'est quoi la drogue ?

1 jour, 1 question

Publié le 30/06/15Modifié le 21/01/20
Connectez-vous à Affiligue
Lumni propose un catalogue de contenus éducatifs à destination des éducateurs et médiateurs, salariés ou bénévoles des structures du réseau de la Ligue de l'Enseignement.

Chaque année, entre 3 et 7 personnes sur 100 consomment de la drogue dans le monde. La plupart fume une plante : le cannabis. Comme toutes les drogues, elle bloque les informations du cerveau et déforme les sensations. D'un côté, elle donne l'impression d'être heureux, de l'autre, elle détruit le cerveau et le corps. Les drogues sont donc mauvaises pour la santé !

Alors pourquoi les gens consomment-ils de la drogue ?

Les drogues existent depuis l'Antiquité. En France, le mot drogue désignait les médicaments.

Certaines drogues viennent d'une plante : le fruit du pavot est transformé en héroïne, la feuille de coca, en cocaïne. D'autres sont fabriquées en laboratoire, comme l'ecstasy ou le L.S.D.

Même à petites doses ces drogues sont très dangereuses ! Elles tuent des centaines de milliers de gens par an dans le monde. Et elle rapporte beaucoup d’argent : 320 milliards de dollars aux trafiquants. Le commerce de la drogue est interdit partout, mais certains pays autorisent des personnes à se droguer.

En France, le tabac et l'alcool sont considérés comme des drogues légales qui sont en vente libre. Eux aussi provoquent très vite une dépendance. 

C'est quoi être dépendant?

La drogue s’avale, se fume, s’aspire par le nez ou s'injecte dans le sang. Au début, le drogué se trouve super à l'aise et plein d'énergie. Il voit, sent et entend différemment. Ensuite, il est fatigué, triste, angoissé ou malade. Donc il a envie d'en reprendre. Il devient dépendant. A force, son corps s’abime ! Ses réflexes et sa mémoire diminuent. Il est violent ou déprimé… Pourtant, il existe des tas d'autres moyens d'être joyeux !

 

Réalisateur : Jacques Azam

Producteur : Milan Presse, France Télévisions

Année de copyright : 2015

Année de production : 2015

Voir plus