Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.

Vidéo : Arrêtons d'acheter du plastique, il ne se recycle pas !

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
Diagnostic pollution05:56

Arrêtons d'acheter du plastique, il ne se recycle pas !

Sur le front

Vous souhaitez sensibiliser les jeunes à l'omniprésence du plastique dans nos consommations, animer des ateliers sur les limites du recyclage du plastique ? Voici une vidéo qui vous servira de ressource pédagogique.

 

Dangereuse pour l’environnement, les oiseaux, mais également les êtres humains, la pollution plastique est un sujet d'étude. D'après l'observation de la dégradation du polypropylène classique, on sait aujourd'hui que sa durée de vie est de cinquante ans. C'est un composant plastique qu'on retrouve vraiment partout, y compris dans les masques jetables utilisés aujourd'hui. 

Une carte de crédit plastique ingérée par semaine

Toutes ces particules de plastique qu'on trouve dans l'environnement, arrivent dans nos assiettes et restent stockées dans notre corps, car notre organisme ne sait pas encore comment faire pour s’en débarrasser. Aujourd’hui, on sait que 60% des placentas humains sont contaminés par des microplastiques

Les efforts et la limite du recyclage du plastique 

50% des déchets plastiques ménagers vont directement dans les incinérateurs. L'autre moitié, identifiée comme déchets recyclables, se retrouve dans les poubelles jaunes. Lors de la visite d’un centre de tri, le volume de déchets de plus d’un million d’habitants est impressionnant. Les machines peuvent faire un tri de 15 tonnes par heure, identifiant différents types de déchets : 

  • Séparation selon les tailles et les catégories de plastiques : bouteilles transparentes, plastique souple, bouteilles colorées, plastique opaque et les barquettes...  
  • Le rebus, non reconnu, va lui aussi à l’incinérateur pour être brûlé dans un four à 1 000 degrés. 

Le plastique n'est pas vraiment recyclable 

A chaque phase de recyclage il y a une perte de 30%. Le déchet plastique est toujours présent, il est juste stocké sous un autre format. La solution est simple : il faudrait arrêter d’acheter du plastique et se dire une fois pour toute qu’on ne sait pas le recycler. 

  • le recyclage, seul le PET des bouteilles transparentes permet de fabriquer une nouvelle bouteille, mais avec la perte de 30% à chaque recyclage, la durée de son cycle est limitée.
  • le décyclage, certains plastiques ne peuvent pas recréer le même type objet, on parle alors de décyclage. C'est un geste positif, mais le nouvel objet remplace souvent des objets qui eux sont recyclables (bois, métal, verre...). Quand l’objet plastique est cassé, on le jette car on ne peut plus de recycler. C'est toujours un déchet qu’il faut enfouir ou incinérer.

 

Réalisateur : Sylvain Pierron

Producteur : Winter Productions

Année de copyright : 2021

Publié le 30/03/22

Modifié le 06/04/22

Ce contenu est proposé par

Ressource pédagogique associée