Vidéo : A quoi servent les élections législatives ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Connectez-vous
Lumni propose sur connexion des contenus éducatifs aux animateurs, éducateurs, médiateurs des associations nationales agréées Jeunesse Education Populaire et/ou agréées en tant que complémentaires de l’enseignement public, ainsi qu’à leurs structures affiliées.
La République03:08

A quoi servent les élections législatives ?

Décod'actu

Tous les 5 ans, les citoyens français votent pour désigner les 577 députés qui siègeront à l'Assemblée nationale. Chaque siège de député représente une circonscription, c’est-à-dire une petite portion du territoire définie à l’intérieur de chaque département, en fonction de l’importance de la population.

Le fonctionnement des législatives

Un candidat aux législatives est élu :

  1. Dès le premier tour s’il obtient plus de 50 % des suffrages exprimés, à condition que ceux-ci représentent au moins 25 % du nombre d’électeurs inscrits.
  2. Un deuxième tour est organisé entre les candidats ayant obtenu un nombre de voix au moins équivalent à 12,5% du nombre total d’électeurs inscrits.

Selon les circonscriptions, on peut donc avoir :

  • une triangulaire, c’est-à-dire un second tour opposant trois candidats.
  • ou des accords entre candidats de partis politiques différents, pour battre un rival commun.

les enjeux des législatives

Ces élections sont majeures :

  • les députés ont un rôle clé : voter les lois mais aussi contrôler le gouvernement.
  • ces élections ont un impact sur le choix du Premier ministre. La Constitution donne au président de la République le droit de choisir le Premier ministre qu'il veut. Mais dans les faits, le Premier ministre est mécaniquement issu de la majorité parlementaire.

Les législatives, baromètre de la politique gouvernementale

Depuis 2001, et le passage du mandat du président de sept à cinq ans, les élections s'enchaînent. La présidentielle, puis les législatives. Généralement, les Français votent pour la même majorité, le même parti, aux deux élections. Mais ça n'a pas toujours été le cas !

Auparavant l’écart de durée de deux ans, entre le mandat du président et celui des députés, entraînait les élections législatives en cours de mandat présidentiel. L’occasion pour les électeurs de sanctionner éventuellement la politique menée par le président.

Lorsque le président de la République se retrouve contraint de nommer un Premier ministre issu d’une autre formation politique que la sienne, on parle alors de cohabitation.  Cela s’est produit trois fois sous la Ve République.

La dissolution de l’Assemblée nationale

En cas d’impossibilité de gouverner, la Constitution permet cependant au président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale. De nouvelles élections législatives sont alors organisées pour élire de nouveaux députés. Ces élections législatives entraînent alors la nomination d'un nouveau Premier ministre, qui composera un nouveau gouvernement.

Le président de la République peut librement dissoudre à nouveau l’Assemblée ensuite. Mais il devra attendre un an pour le faire. A ce jour, cela ne s’est jamais produit dans l’histoire de la Ve République.

► En savoir plus avec notre dossier sur le Parlement français.

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Pierre Tessier

Producteur : France Télévisions-Corner Prod

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Année de diffusion : 2022

Publié le 10/06/22

Modifié le 15/06/22

Ce contenu est proposé par